Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 11:18

L’éveil à l’autonomie

Un de mes objectifs premiers est de rendre votre enfant le plus autonome possible avant son entrée à l’école maternelle. Pour cela je retiens 3 points importants :

 

Le repas :

Biberons, repas, goûters sont des temps attendus et réguliers, que j’organise en fonction de la maturité et de l’âge des enfants accueillis :

 

Biberon

  • Je donne le biberon à votre nourrisson dans les bras.
  • Puis le bébé est confortablement installé dans un transat pour déguster son petit pot…
  • Plus tard, en grandissant, votre enfant est installé sur une chaise haute. Je lui propose une cuillère afin qu’il apprenne à manipuler cet ustensile.
  • Vers 2 ans, votre enfant pourra partager son repas avec les grands autour de la table basse du salon.

Votre enfant est invité à participer activement à son installation à table (nettoyage des mains au lavabo, serviette autour du cou) et à la prise de son repas.

   

J’élabore des menus équilibrés et variés en fonction de l’âge des enfants et des saisons, mais ils peuvent aussi être fournis par les parents.

 

 

J’accompagne ces moments de détente et de partage, d’échanges et de commentaires sur les menus proposés.

J’encourage votre enfant à goûter à son plat : il a le droit de ne pas aimer. Je respecte également son appétit, sans l’obliger à terminer son assiette, en l’aidant éventuellement en cas de fatigue.

Dans tous les cas, votre enfant a sa propre cuillère et je l’aide si besoin, en utilisant une autre.

   

Que ce soit au déjeuner ou au goûter, l’enfant ne doit en aucun cas quitter la table de son plein grè. Si votre enfant s’obstine à quitter la table ou refuse de goûter lui-même, à un plat proposé au menu, son repas s’arrêtera là. Je ne proposerai pas de plat de remplacement. Je n’augmenterai pas la quantité des aliments appréciés. Toute « catastrophe » (assiette ou verre renversé) est dédramatisée. Le repas doit rester un moment de plaisir.

  

Je change les serviettes de table aussi souvent que nécessaire.

 

La propreté :

  • Les mains : avant et après chaque repas, après chaque change ou après certaines activités, j’aide votre enfant à se laver les mains dans les toilettes. Ainsi il apprend à se savonner, à se rincer et à s’essuyer correctement les mains.
  • Le change et le passage aux toilettes : les changes restent des moments très importants dans le rythme de la journée. Je profite de ce moment privilégié pour donner à votre enfant une attention plus particulière, je lui explique tout ce que je fais et l’incite à participer.

Change

 

- Pour les bébés, un coin change, à l’écart pour l’intimité, permet des changes individuels sur des temps privilégiés. Toilette et soins corporels sont alors des moments d’échanges riches et gratifiants : temps à deux, échanges de regard, mots doux ou rigolos, le plaisir et l’hygiène vont de pair.

 

- Dès l’acquisition de la marche, je lange votre enfant, debout. Il participe activement à ce change : c’est le début d’une petite autonomie vers l’apprentissage du pot.

 

- Dès qu’il en a la maturité, votre enfant, au moment de son change est encouragé à utiliser le pot ou les WC pour l’aider à prendre conscience du contrôle de ses muscles sphinctériens.

Comme les grands, faire ses besoins dans un lieu socialement déterminé va peu à peu faire partie de ses habitudes. L’accident est absolument dédramatisé et reste une phase transitoire vers la propreté.

  

- Les toilettes sont accessibles à chaque enfant qui apprend à gérer ses besoins et l’utilisation du pot ou des WC.

 

- L’apprentissage de la propreté nécessite un partenariat avec vous. Il n’est pas une épreuve, ni un cadeau à l’adulte, ou un objectif avec échéance...

 

Pot.gif

 

Chaque enfant a son rythme et son évolution : « Le petit pot c’est quand JE suis prêt 

 

Le linge de toilette est personnalisé et je le change tous les jours.

 

L’habillage et le déshabillage des plus grands :

  • Avant  la sieste, mais aussi pendants les changes, je propose à votre enfant de se dévêtir seul dans la mesure de ses possibilités : enlever ses chaussettes, retirer son pantalon… par contre pour le pull, je viens encore en aide.
  • Après, j’aide votre enfant à se rhabiller « seul ». Cela procure un sentiment de fierté à l’enfant car il prouve ainsi ses capacités d’autonomie.

 

Le sommeil

~ Après avoir pris une part active à son déshabillage, être passé aux toilettes, chaque enfant, du plus petit au plus grand, va retrouver son lit et sa chambre.

 

~ Je prépare ce temps de sieste par un rituel de couché en fonction des âges : berceuse pour les bébés, comptine pour les moyens et lecture pour les plus grands.

 

~ Trois pièces de repos permettent de respecter le rythme de sommeil des enfants accueillis. Dans chacune, un lit berceau de sécurité est attribué à chaque enfant qui peut ainsi se reposer en toute intimité.

 

En grandissant, peu à peu, le sommeil de votre enfant sera modelé naturellement par le quotidien du groupe : du nourrisson qui s’endort après chaque tétée, au petit enfant qui fait deux à trois siestes par jour, pour arriver vers 18 mois/2 ans à une seule sieste l’après-midi.

 

Une sieste après le repas de midi est proposée à tous les enfants. Elle prendra fin à l’appel de l’enfant.

 

Lit.gif

 

Les draps et gigoteuses sont changés toutes les semaines.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie OGER